Découvrir Reykjavik.


Islande, Partons. / lundi, septembre 30th, 2019

J’ai décidé de partir à la découverte de la capitale islandaise pendant six mois. Autant dire que je l’ai visitée de fond en comble, même si, il reste certainement quelques lieux qui me restent inconnus. Voici donc un petit article qui vous donne mes coups de cœur (ou non!) sur cette capitale.

J’ai habité la plupart du temps dans une guesthouse, appelée Laugabjarg Guesthouse, elle est située à Sundlaugavegur. C’est une rue un peu excentrée mais proche de la piscine Laugardalslaug.

Laugardaslaug.

Comme annoncé ci-dessus, il s’agit d’une piscine. Elle est prisée par les islandais, qui profitent de leur baignade quotidienne pour discuter, se relaxer. Les bassins sont à l’extérieur et chauffés grâce à la géothermie (merci bien, car vu la température de l’air parfois…brrrrr). Vous y trouverez des saunas, des jacuzzis (à chaque jacuzzi sa température, elle peut varier de 38 à 45°C !), des bains de vapeur et spa mais également un grand bassin afin de nager un peu (quand même…).

Petit choc culturel avant d’entrer dans la zone de baignade : les vestiaires et les douches : ici, pas question de parler de pudicité ! Bien sûr, les hommes d’un côté, les femmes de l’autre… Mais vous vous devez d’être nus comme un ver au moment de la douche, et ce, devant tout le monde ! C’est toujours un peu surprenant car pas très courant en France, je préfère donc vous prévenir… Vous trouverez en cliquant ici, les différentes règles à suivre lorsque vous vous rendez dans les piscines islandaises.

Aussi, je devais me rendre tous les jours au centre-ville pour mon stage et même si j’aime beaucoup marcher, il est vrai que lorsqu’il fait froid et qu’il neige, le bus (que je déteste), c’est bien pratique. On rejoint le centre en un dizaine de minutes, à pieds, au moins trente.

Après quelques mois dans cette guest house, j’ai déménagé du côté du centre-ville, proche du lac Tjornin, ce qui m’a permis de connaître d’autres quartiers bien sympas dont je vais vous parler juste après.

Une marche sympa autour du Lac Tjornin.

Ce lac est donc situé en plein centre-ville, près de la mairie. J’ai adoré m’y balader et en faire le tour. Que ce soit à la mode jogging ou bien en marchant. Il est très agréable. Installez-vous sur l’un de ses nombreux bancs. Vous pourrez observer des canards et des oiseaux migrateurs.

Le centre-ville de Reykjavik est coloré, à taille humaine, et très agréable à arpenter grâce à ses jolies maisons aux couleurs vives. Il y a beaucoup de petits cafés, des restaurants, et des boutiques de souvenirs.

En parlant souvenirs, je vous conseille de vous rendre au Flea Market. C’est un hangar près du fameux stand de hot-dog « Bæjarins beztu« .

Une balade au Flea Market.

Il s’agit d’un marché couvert en mode caverne d’Ali Baba. Autant on peut trouver le lieu assez fouillis, mais quand on peut prendre le temps de bien chercher, on y trouvent des vinyles, des pulls en laine typiques islandais, de la nourriture également (poissons et sucreries).

Visite de l’Eglise Hallgrimskirkja.

Si vous souhaitez avoir un beau point de vue de Reykjavik, je vous suggère d’aller faire un tour du côté de l’Eglise Hallgrimskirkja. Il me semble que l’entrée est payante maintenant, mais la vue de tout là haut, elle est vraiment pas mal…

En prendre plein les yeux à Harpa.

Côté bâtiment qui vaut le détour, il y a Harpa. C’est le Centre des congrès où on peut assister à des spectacles, des expositions. Le mot « Harpa » désigne un instrument de musique qui est présent dans la mythologie nordique et les sagas vikings, c’est également le mois qui marque le début de l’été dans l’ancien calendrier nordique. La façade de verre est juste incroyable avec ses dégradés de couleurs : argent, turquoise, émeraude… Sa construction a apparemment fait pas mal de bruit car il a coûté plus de 162 millions d’euros aux contribuables.

Musée du Phallus ou pas.

Niveau culture et original, les Islandais ont eu l’idée surprenante de créer un musée du Phallus… J’y suis allée et sincèrement, si vous avez le temps d’en visiter un autre, ne vous gênez pas ! En effet, vous en trouverez de toutes les tailles et de toutes les espèces possibles… Cela dit, il n’est pas indispensable dans la découverte de l’Islande et sa capitale.

A la recherche des Street arts.

Un incontournable de Reykjavik, ce sont ses streets arts, il y en a partout ! Une visite de la ville orientée sur cette thématique est tout à fait possible. Pour cela, optez pour les petites rues, et pas forcément proches de Laugavegur (rue principale).

Port de Reykjavik.

Si vous aimez les bateaux, je vous propose d’aller découvrir le port. En plus de petits restaurants, vous y trouverez les points de départ pour les excursions d’observation de baleines.

Une baignade (ou pas) à Nautholsvik.

Un peu excentrée, vous trouverez une plage où l’invitation à la baignade est inévitable ! Cet endroit s’appelle Nautholsvik. Vous y trouverez une piscine extérieure (chauffée) et la mer juste en face, l’idée est d’expérimenter les deux : la mer et pour se réchauffer direction la piscine.

Un bol d’air à Heidmork.

Même s’il y a plein de lieux incroyables à découvrir dans les différentes régions de l’Islande, tout proche de Reykjavik, vous trouverez une réserve naturelle qui vaut le détour. Que ce soit pour une balade à vélo, à pieds, ou pourquoi pas, à cheval : laissez-moi vous suggérer Heidmork.
Heidmork, vous pouvez la rejoindre en 20 minutes de bus (10km). C’est un lieu agréable où vous pourrez observer la nature, au calme.

La marche du dimanche à Seltjarnarnes.

Également, pas très loin de la capitale, nous avons la péninsule Seltjarnarnes, où l’on peut observer (et rejoindre) un joli phare.

L’original : La Gaypride.

Si vous séjournez en août à Reykjavik, je vous conseille de regarder à quelle date a lieu la Gaypride. Elle vaut le détour ! Les magasins, les commerçant, les locaux et même les touristes y participent en arborant des couleurs rouge, jaune, vert violet, rose et orange. La ville est déjà très jolie en temps normal, mais ces couleurs vives donnent encore plus envie d’y déambuler !

En plus, beaucoup d’animations sont prévues toute la semaine (certains payants, d’autres gratuits, en anglais ou bien en islandais). La parade est un événement immanquable. Il y a une foule impressionnante composée de toutes les générations. Elle dure environ 30 à 50 minutes et part de BSI (le terminal de bus) jusqu’au centre-ville et elle se termine par un concert.

Adresses de lieux cools (selon moi).

Je vais vous donner les adresses coups de cœur, que j’ai fréquenté pendant ces six mois de vie à l’Islandaise :
Lebowski Bar, avec le fameux White Russian.
Laundromat, apparemment depuis il a fermé, mais selon le magazine Grapevine (que je vous conseille de suivre pour avoir l’actualité en Islande) il devrait rouvrir !
Cafe Babalu, les meilleures carrot cakes que j’ai pu manger, c’est bien dans ce café!
Kex Hostel, des concerts et une ambiance sympas.
Shalimar, un restaurant pakistanais où j’ai mangé le meilleur Chicken Shahi Korma (à base de poulet, cause à la crème avec amandes, cacahuètes, coco, raisins…).
Restaurant Hofnin, petit restaurant sur le port, délicieux !


Ci-après une carte de ces différents lieux :

Des questions sur la capitale islandaise? N’hésitez pas à me contacter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *