Hiva Oa - paysage montagne

Émotions garanties à Hiva Oa, Marquises.

Après Nuku Hiva, direction Hiva Oa. Une île éloignée d’une petite demie-heure en coucou (oui, oui, je vous laisse voir la photo ci-dessous afin de vous rendre compte de l’avion dans lequel nous avons voyagé !).

Hiva Oa - avion

La particularité première que l’on remarque à Hiva Oa, c’est que l’aéroport se situe en plein dans les terres, contrairement aux autres qui se trouvent sur les côtes. Pour l’anecdote c’est Jacques Brel qui a trouvé ce lieu.

A contrario de Nuku Hiva, la route pour se rendre au village principal (Atuona) est d’une vingtaine de minutes.

Nous avions réservé dans une pension au top, chez Tania, Pension Kanahau. Elle est située à quelques minutes (deux, trois) en voiture du village où se trouve épicerie, la poste, musées, marché artisanal…
Tania nous a fait la visite d’Atuona, et je me suis rendue compte de la différence de l’organisation du village avec Bora Bora. Il y a beaucoup plus de choses faites pour les habitants et touristes : des salles à louer, une bibliothèque, salle de sport, terrain de foot, des logements à louer, des musées, poissonnerie, pharmacie, un café/cyber… Bon, c’est vrai qu’il n’y a que le marché artisanal pour le shopping, à la différence de Bora où il y a plus de petites boutiques. Mais j’ai eu un meilleur ressenti que la première fois où je me suis balader à Vaitape (le village de Bora Bora).

Nous avons pu visiter plusieurs lieux, grâce à Tania d’ailleurs. Parmi eux, nous sommes allés en voiture jusqu’au site de Tohua Upeke. Un endroit envahi par la nature, qui finalement donne davantage l’impression d’une jungle. Nous nous sommes baladés sur le site où on trouve des plateformes cérémonielles.

​Nous avons décidé de visiter le petit village proche du site, où se trouve une jolie petite église bretonne (incroyable, non?).

Nous avons marché ensuite jusque Atuona. Une marche pas très difficile, mais il faut prévoir pas mal d’eau, car l’humidité est bien présente !!

Nous avons expérimenté le 4×4 à Hiva Oa pour nous rendre à Lipona qui est situé au sud-est de l’île. C’est un sanctuaire religieux assez connu, car les tikis qu’on y trouvent sont souvent photographiés. Aujourd’hui, il y a un débat sur la rénovation en cours qui « couvre » ou « protège » (selon les points de vue) les tikis. Je vous laisse voir ça… Et à vous de faire votre opinion…

La route pour s’y rendre peut être un peu compliquée si vous êtes malades dans les transports! Surtout quand il y a eu de la pluie, tout le parcours n’est pas goudronné. Mais les paysages sont magnifiques…

Il faut prévoir une journée complète pour cette excursion. Profitez du 4×4 pour vous arrêter sur le retour au Tiki souriant.

Hiva Oa - Tiki souriant

Nous aurions aimé faire de l’équitation mais je vous conseille de vous y prendre à l’avance, nous ne l’avons pas fait et c’est un de mes regrets !

Nous avons profité de notre dernière journée sur place pour visiter le village principal, enfin cette visite était plutôt orientée Jacques Brel. Nous sommes allés visiter le « musée », un hangar où se trouve Jojo (l’avion de Jacques Brel), des photos et des sculptures. C’était un moment assez émouvant, avec sa musique en fond… Nous sommes allés voir le cimetière où il repose (attention la route monte !!) et le point de vue y est vraiment beau sur Atuona. On y trouve également la tombe de Paul Gauguin.

Petite info.
Il est écrit dans le guide Lonely Planet, que nous avions pris avec nous, que la plage d’Atuona n’était pas le top pour la baignade. Je ne suis pas d’accord et je pense pouvoir dire que mon père en pense autant que moi : cette plage de sable noir et ses vagues en marée basse sont très agréables pour s’amuser et se relaxer dans l’eau ! Nous y avons passé de bons moments.

Par contre, nous avons visité l’île de Tahuata, même si effectivement le contexte n’était pas idéal car nous avons eu pas mal de pluie, j’ai trouvé cette excursion typique de l’attrape touriste. Nous avons pu voir le travail d’un sculpteur de bois ce qui était très intéressant, mais par la suite nous sommes allés voir un petit marché artisanal (accueillis par une chanson et une danse de petites filles du village) où effectivement , là, je sentais que nous étions les porte-monnaies ambulants.

Nous sommes ensuite allés à une plage pour déguster un bon repas à base de riz, poissons coco, poissons en grillades, poulet et salade. Sieste obligatoire par la suite.

Tahuata

Voici un aperçu de notre séjour à Hiva Oa, nous y avons fait de belles rencontres et le plein d’émotions.

Je vous dirais qu’il ne faut pas hésiter une seconde à vous rendre sur cette île! Elle vaut le détour. Elle mérite pas mal de jours si vous souhaitez partir en rando (mais la location d’une voiture pourrait y être indispensable, il faut quand même un beau budget pour cela).

Prochain article sur Tikehau, alors restez attentifs !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire