Mes visites incontournables du Sud de l’Islande.


Islande, Partons. / lundi, septembre 30th, 2019

Si vous me suivez depuis un moment, vous savez que j’ai habité pendant six mois en Islande. C’est un pays fascinant. Je vous invite à découvrir mes incontournables du sud. Certains sont connus, d’autres moins, dîtes-moi vos coups de cœurs en commentaire!

Dans le cas où vous souhaiteriez avoir des bons plans sur la capitale, je vous propose d’aller jeter un œil à cet article.

Le glacier Langjökull.

Langjökull est un glacier en Islande avec une superficie de 953 km². Il se trouve dans l’ouest des Hautes Terres d’Islande.
Contrairement à la grande majorité des glaciers, le Langjokull a progressé de quelques centaines de mètres au cours des 30 dernières années.

Pour découvrir ce glacier, j’y ai fait de la motoneige, une expérience incroyable où l’on est vêtu d’une combinaison bien rembourrée qui permet de ne pas avoir froid! C’est donc munie, d’une combi, d’un casque et des gants que je suis partie à la découverte de Langjökull.

Je vous conseille de passer par un prestataire pour expérimenter cette superbe expérience ! Parmi eux, Aventures en Islande où vous trouverez du personnel francophone qui pourra répondre à toutes vos questions.

Kerid, le cratère volcanique.

Pour les moins sportifs, cela devrait vous intéresser davantage, en plus pas besoin d’une voiture de compétition pour s’y rendre.
Situé dans le centre de l’Islande, le cratère volcanique Kerið est occupé par un lac de cratère. Le rebord de ce dernier, comme les autres roches volcaniques des environs, est composé de roches volcaniques rouges plutôt que noires.
Kerið fait environ 55 mètres de profondeur, 170 mètres de largeur et 270 mètres de longueur. Son âge est estimé à 3 000 ans, c’est-à-dire seulement la moitié de celui de toutes les autres formations volcaniques aux alentours.

Il est possible de faire une balade autour du cratère.

Le Cercle d’Or.

Le Cercle d’Or rassemble les sites les plus touristiques d’Islande à savoir la cascade Gullfoss, Geysir avec un phénomène naturel d’eau chaude jaillissant des profondeurs de la terre, ainsi que Þingvellir, parc national, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, haut symbole historique et géologique de l’Islande.

Abordons plus en détails Gullfoss… Il s’agit de la succession de deux chutes d’eau d’Islande situées sur la rivière Hvítá.
Elle a une hauteur de 32 mètres et une largeur de 70 mètres.
Une petite histoire à propos de cette chute : la fille du propriétaire de la cascade menaça de se jeter dedans si la rivière était utilisée pour produire de l’électricité, projet qui fut alors abandonné.

Pour ce qui est de Geysir, même si je pense que c’est celui que vous connaissez le plus, il s’agit d’un geyser qui nous offre deux à trois fois par jour un spectacle formidable. Ne vous y détrompez pas, il y a bien également un geyser qui jaillit un peu plus souvent, mais son doux nom est Strokkur et non Geysir, lui projette un jet d’eau toutes les 5/10 minutes.

Enfin, Thingvellir (mon préféré des trois), est un parc où il fait bon se balader. C’est un lieu historique important certes, mais c’est un parc où le paysage est incroyable, que ce soit sous un ciel bleu ou sous la neige. Vous en prendrez plein les yeux, c’est garanti. Vous y verrez des failles (dont Silfra où vous pouvez faire du snorkeling ou de la plongée -oui, oui-, c’est un super spot pour observer, grâce à la limpidité de l’eau, la séparation des deux continents), le lac Thingvallavatn, une rivière (Oxara) mais également une cascade (Oxararfoss).

Activité Quad près de Reykjavik.

C’était une première fois pour moi, alors je vous avoue, petite appréhension (bon okay, grande) en voyant les engins… Mais une expérience incroyable à proxmité de Reykjavik. De l’adrénaline à grosse dose! Vous allez avoir des traversées de flaques d’eau, de petites collines, de rochers, de graviers… Pour arriver à un point de vue magnifique sur Reykjavik et sur le lac Hafravatn.

Pas besoin d’être un grand sportif, accessible à tous. Pour vivre cette aventure, je vous suggère de passer par un prestataire d’activité, celui que j’ai contacté est Safari Quads.

Un bain dans une source d’eau chaude à Hveragerdi.

Là je vous propose de la rando. C’est lorsque je me suis baladée du côté de Hveragerdi, à environ 40 minutes de Reykjavik, que je suis allée me prélasser dans une source d’eau chaude !

Avant d’y arriver, cela dit, j’ai dû marcher un p’tit peu, alors voilà… Le départ se fait d’un parking proche de Hveragerdi, puis vous avez une petite marche vers Reykjadalur (promenade d’environ 3km). Sur le chemin on peut observer des paysages incroyables : montagnes verdoyantes, pleines de caillasses, de roches, des couleurs jaunes, rouges… On s’en prend plein les yeux! Magnifique ! Le long du chemin on peut découvrir des fumerolles, des moutons qui se reposent au soleil… Vraiment sympa.

Une fois dans la vallée, des vapeurs d’eau de-ci de-là, nous sommes bien arrivés ! Sélection du petit coin de source où l’on va se baigner… Un pieds dans l’eau : mmmh ça va, c’est chaud! Un deuxième : viiiiiiiiiite je plonge dedans ! Eh oui car s’il fait bien chaud une fois dans l’eau à l’extérieur c’est toujours l’Islande et ses 16°C ! Donc bien contente de se prélasser dans cette eau et surtout dans un cadre aussi magnifique.

Il est tôt, environ 10h30, donc il n’y a pas grand monde, mais je vous conseille d’en faire autant : partir le plus tôt possible pour éviter la vague de touristes!
Petit point négatif: la quantité de moucherons… Pas très agréable lorsque l’on pique-nique mais ce sont des vitamines non?!

Le plus grand glacier d’Europe : Vatnajokull.

Il est situé dans le parc national du Vatnajökull, au sud-est du pays.
C’est une masse impressionnante de 8400 km² qui occupe une bonne partie de l’Islande. Pour vous donner une idée cela représente environ 85% de la superficie de la Corse ! Autant vous dire qu’on a bien l’air tout petit à côté !

On trouve quelques volcans sous la glace qui provoquent de temps à autres des inondations brutales. Depuis sa formation il a pas mal pris d’importance en grandissant toujours un peu plus au fil des années, même si ces derniers temps c’est davantage l’inverse qui a lieu.

Pour vous y rendre il est indispensable d’avoir un 4×4 adapté ou bien de passer par le biais de guides professionnels qui vous proposeront des balades !
Parmi eux : Mountain Guides ou encore Aventures en Islande.

Prendre de la hauteur du haut du Volcan Hekla, l’un des plus actifs d’Islande.

Hekla est haut d’environ 1 500 mètres.
Les Islandais se le représentaient comme la porte des Enfers et il y aurait un passage souterrain entre l’Hekla et l’Etna (en Italie).
La dernière fois que l’on en a entendu parler, c’était en 2 000, et normalement il ne se manifeste que tous les 10 ans, cependant jusque là tout va bien. Pour la petite anecdote, c’est le volcan qui a émis l’un des plus gros volumes de lave dans le monde (8 km3).

C’est un lieu sympa pour les randonnées (3/4 heures pour arriver au sommet).

Dyrholaey? Plus au sud de l’Islande, tu peux pas !

Expédition plage de sable noir, arche volcanique, rochers et récifs !
En une vingtaine de minutes en voiture, vous vous retrouvez à deux endroits bien sympa de la côte sud islandaise: Reynisfjara/Reynisdrangar et Dyrhólæy.
Vous pouvez vous y rendre facilement grâce à sa proximité avec la route n°1 (route principale de l’île). Ces deux sites se trouvent proche de Vík.

Dyrhólæy est sans doute plus connue, il s’agit d’une petite péninsule où on y trouve une arche volcanique magnifique. Elle fait partie d’une réserve naturelle.

A savoir, son nom signifie « l’île haute avec le passage de porte », ils sont sympas ces Islandais, la plupart des noms de villes, sites, veulent dire quelque chose !
Vous y trouvez aussi des falaises (120 mètres de haut!), de gros rochers..
Normalement il est possible d’y voir des macareux, mais pas de chance pour moi, ce n’était pas le cas (ils sont là en mai/juin)!

Reynisfjara, quant à elle, est une plage de sable noir. Lorsqu’il y a un peu de vent, la mer se déchaine et s’acharne sur Reynisdrangar : grotte d’orgues basaltiques.

Solheimajökull : une langue du glacier Mýrdalsjökull

Une première impression en voyant ce glacier? Comme un énorme magma d’une dizaine de kilomètres de long coulant dans une vallée.
Une activité quelque peu sportive pour ce point d’intérêt, car c’est munie de crampons, piolets et harnais que la petite ascension du glacier Solheimajökull commence.

Vous vous en doutez, il est indispensable de faire appel à un prestataire touristique afin de vous balader sur le glacier. Les guides sont gages de sécurité mais également une source d’information intarissable sur les glaciers.

Vous pouvez expérimenter l’escalade sur glace.. A faire une fois dans sa vie, même si l’on est pas super doué niveau sport (comme moi !).

Icebergs droit devant à Jökulsarlon !

Un mot pour décrire cet endroit? SPECTACULAIRE.
Je peux dire que c’est l’un des plus beaux lieux que j’ai eu la chance de voir.
Jökulsarlon, c’est un lac glaciaire qui se trouve pas trop loin du plus grand glacier d’Europe : Vatnajökull, au sud-est de l’île (pas trop loin de Skaftafell).

Lorsque l’on arrive aux abords du lac, déjà, on ne le voit pas. Caché par de petites collines, le lac est comme qui dirait protégé du bruit des automobiles (pour le peu qu’il y en a…) et cela rend l’endroit encore plus intimiste*. Ce lac glaciaire est en fait composé de plus d’une centaine d’icebergs. Ces blocs de glace viennent du glacier et rejoignent la mer.
*Avec le succès touristique que l’Islande connaît, j’imagine que ce n’est plus tout à fait le cas…

Les couleurs sont incroyables : du bleu foncé, bleu turquoise, blanc, gris et noir… Magnifique. Si l’on a un peu de chance et que l’on ouvre bien les yeux, on peut observer des phoques bronzant ou nageant dans le lagon. Vous pouvez vous y balader en bateau aussi, afin d’avoir différents points de vue et de voir des icebergs de toutes formes!

C’est également un lieu prisé par le cinéma, deux James Bond ont été tourné là-bas, ainsi que dans un Lara Croft. C’est vous dire !

Expédition spéléo dans une grotte en Islande.

Si vous avez envie de vivre une expérience hors du commun lors de votre voyage en Islande, je vous suggère de faire de la spéléo ! Il ne faut pas avoir peur du noir, ni des endroits confinés… Cela dit c’est bien équipé que vous pouvez partir pour 1H de spéléo dans l’une des grottes du champ de lave Tvibollahraun: Leidarendi!

Comme ça, ça ne doit pas vous dire grand chose. Je sais.
Mais en fait, c’est ENORME comme excursion!

C’est donc avec casque, lampe frontale, gants et de bonnes chaussures que l’on part découvrir une grotte de lave! Alors c’est parti pour se faufiler entre ses parois : debout, à croupis, allongé, à quatre pattes, ce n’est pas de tout repos! Notre guide nous propose d’éteindre nos lampes une fois dans le fond de la grotte. Le noir complet! Aucune lumière, rien. C’est vraiment incroyable, on entend juste les clapotis des gouttes d’eau.

Finalement, on peut penser qu’on y verra rien de plus que de la caillasse. Figurez-vous que c’est quand même bien plus que cela, et ça vaut vraiment le détour.

Les îles Vestmann ou Vestmannaeyjar.

Voici un lieu un peu différent des autres, car je vous propose de prendre le ferry et de vous rendre aux îles Vestmann. Je sens que rien que le nom, ça doit vous parler pas mal ! Ah non? Bon.. Et bien ces îles se situent au sud de l’Islande, dans l’Océan Atlantique.

Il y a plusieurs îles volcaniques mais qu’une seule est habitée, il s’agit de Heimæy avec à peu près 4000 habitants. La dernière éruption a eut lieu en 1973, celle-ci a été dévastatrice et a beaucoup marqué les habitants. D’ailleurs ils ont tous été évacué et certaines maisons ont été détruite (environ 400). L’île à la suite de cette éruption s’est même agrandie ! Enfin bref, c’était le point « histoire » de l’article.

Lors de cette journée, on a donc du prendre le ferry à Landeyjahöfn, il est plutôt bien aménagé : bars, restauration rapide, salons, canapés… De quoi être bien installé pendant les 40 minutes de trajet. Une fois à Heimæy, on se rend bien vite compte que c’est une très petite île. Le centre d’informations se trouve dans une petite boutique/café et il n’y a pas vraiment beaucoup d’infos… Ce n’est pas grave, on s’en sort quand même très  bien ! Il n’y a pas 36 000 routes et il est facile de se repérer sur l’île.

Notre premier arrêt se fera à Stórhöfði pour voir les macareux moines, les perroquets des mers !  Petite marche, pas trop longue, et là on les voit. Ils sont vraiment silencieux et très beaux. Il ne faut pas faire trop de bruit, sinon on risquerait de les effrayer. Je vous conseille un bon appareil photo, voire un trépied également, pour réussir à les avoirs !

Ensuite, nous nous baladons du côté de Brimurð, Litlihöfði, Herjólfsdalur… Des paysages variés en si peu de temps ! Des plaines verdoyantes aux falaises en passant par les champs de lave… C’est vraiment incroyable !

Nous avons eu beaucoup de chance avec la météo, je conseillerais de bien veiller à avoir du beau temps, car ce ne doit pas être appréciable de la même manière si vous vous retrouvez avec de la pluie. Si vous êtes en voiture, je pense qu’une journée vous suffit ! Si vous êtes à pieds, un bon week-end sera suffisant !

Une île bien sympa à visiter si vous avez un jour de libre dans le sud de l’Islande ou même à Reykjavík !

Aussi, il paraît qu’un festival de musique y est organisé tous les ans, ce serait une bonne occasion de vous y rendre.

Et voilà, le tour des points incontournables, selon moi, du sud de l’Islande est fait. J’espère que vous avez bien pris note de ces différents endroits!

Ci-dessous une petite carte récap :

Je vous propose de jeter un oeil également à mon article sur les cascades à découvrir en Islande, c’est par ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *